La télépathie et la télékinésie science à part

15 août 2012

La télékinésie est le pouvoir de déplacer un objet par le pouvoir de la pensée. Beaucoup de personnes confondent la télépathie et la télékinésie. Les deux pratiques relèvent du paranormal et sont considérés comme étant en violation avec les principes de la Science. La télépathie est la communication par la pensée. Compte tenu de leur caractère étrange, beaucoup de personnes sont attirées par ces pratiques. De nombreuses recherches ont été effectuées sur ces deux disciplines. Ces sujets ont depuis leur apparition provoqué des polémiques dans le monde scientifique. Jusqu’à ce jour, les études sur ces sujets n’ont pas eu une reconnaissance unanime.

Résumé du sujet :

  • https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1835 9dZia9yWRLp7UGtjZKiscDteLHSjf2GNG_WHxWj27_VZCCnHtlFAL24UeSo4qqLd c8ae64d4064e15eee730e0806218bb3b1c06703a&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme
  • télékinésie telepatie

Télékinésie et télépathie

2 janvier 2012

Ce sont deux mots qui contiennent la préfixe « télé » = loin et qui consistent à mouvoir deux choses qui se trouvent éloignées de la personne qui exerce l’action. Bien que la télékinésie soit différente de la  télépathie, en ce sens que le premier meut une chose physique, autrement dit un objet, et le deuxième l’affection que l’un porte pour l’autre, en parlant de deux personnes éprouvant une affection l’un pour l’autre, ces deux notions relèvent d’un pouvoir qui n’est pas donné à quiconque veut l’avoir, mais qui, néanmoins peut s’acquérir par l’apprentissage. Pour qu’elles soient faisables, il faut commencer par des exercices d’éveil intérieur pour éveiller ce sens enfoui au fond de soi.

Faut-il se fier à la télépathie ?

13 décembre 2011

L’on sait qu’il y a beaucoup de situations dans lesquelles la télépathie s’établit entre deux personnes entre qui un lien affectif s’est établi. Une de ces situations est celle que je vais vous raconter. Une personne se trouve entre la vie et la mort et agonise. Son être cher n’est pas présent et ne pourra pas voir son départ. Au moment de la transition, l’agonisant pense désespérément à l’être qui lui est cher mais qui est éloigné de lui. Il réussit, sans s’en rendre compte, à se projeter vers lui et parvient à ce que cet être cher sente cette pensée désespérée. On sait que le visible et l’invisible s’interpénètrent. Si l’être cher est donc assez intuitif, il se rendra compte que quelque chose se passe pour qu’il se sente ainsi.

Il convient alors de ne pas trop ignorer les pensées du genre et d’entreprendre les actions nécessaires pour essayer de sauver l’autre.